FLUX4 RADIO - la radio offshore

Souleymane Diamanka

.thumb_s-diamanka.jpg

La parole libère. elle est source de vie. Souleymane Diamanka l’apprend très vite à l’école ou dans son quartier. à la Clairière des Aubiers. à Bordeaux. Tout comme pour Grand Corps Malade. le slam est une forme poétique possible. Elle lui permet de s’inscrire dans la filiationorale des Peuls. peuple de bergers pour lesquels la parole est sacrée.

La culture des origines


« Chez les Peuls. le raisonnement est basé sur les dictons et les proverbes. qui fixent des lignes de conduite de la vie. Quand je cite ma généalogie dans L’Hiver Peul. je m’inscris en tant que descendant et pas seulement en tant qu’individu. À un moment où l’on s’interroge sur ces questions. ça me permet de me situer dans une double culture. sénégalaise et française. et de me maintenir en équilibre. Je me sens Peul à 100% et bordelais à 100%. »

 



La parole du père


« En 1999. mon père nous a enregistré des cassettes parce qu’il n’était pas en mesure de nous enseigner les choses comme au village. Il nous évoque notre généalogie. la dynastie des Diamanka. il nous raconte son départ du village. près de Dakar. son arrivée à Paris. puis à Bordeaux. Enfin. il nous donne sa vision de l’Occident et du progrès. Quand mon petit frère lui a fait écouter l’extrait que j’ai placé sur le morceau L’Hiver Peul. il s’est contenté de sourire. Depuis. je l’ai eu au téléphone. je crois que ça lui a plu. »

La rencontre d’un frère

« Il y a quatre ans. j’ai entendu Grand Corps Malade au cours d’une slam-session. Quand il a dit son texte. Cassiopée. j’ai pris une grande claque. Je lui ai dit ce que je pensais de son texte. il m’a renvoyé le compliment. On s’est dit qu’on pourrait écrire un texte ensemble ; il m’a laissé le choix du titre. Au Bout du 6ème Silence. puis on a mis en commun les couplets que nous avons écrits chacun de notre côté. Quand j’ai entendu sur son album une allusion à ce moment « où le voile se lève et la magie s’élance là où j’ai croisé Souleymane Au Bout du 6ème Silence ». je me suis dit qu’on allait enregistrer ce morceau tel quel. Dans le slam. nous avons vu débarquer Grand Corps Malade. c’était fulgurant. Son succès n’a surpris personne et pourtant. nous ne sommes qu’au début... »


Propos recueillis par Emmanuel Abela / Photo : Sébastien Ruffet

Premier album : L’Hiver Peul. Barclay

 

RADIO ON AIR

ARCHIVES SONORES

sons
SonsSons