FLUX4 RADIO - la radio offshore

Rythmiques nomades au Carreau de Forbach

thumb_novo_08_musiquesnomades Enrichir la musique comme l’humanité par le métissage et le nomadisme. Tel est le programme de la deuxième édition du Festival de Musiques Nomades. Le Carreau de Forbach a réuni quelques artistes majeurs des scènes jazz et jazz manouche pour deux jours de concerts d’exception.

Le spectacle Alezane puise dans la longue et généreuse carrière musicale de l’autodidacte Titi Robin, dont les influences gitanes et orientales nourrissent depuis toujours la composition. Entouré de ses musiciens, tous éminents instrumentalistes, ce grand joueur de guitare, d’oud et de bozouq fera découvrir aux spectateurs dans un set promis festif les morceaux de son répertoire, depuis les taqâsîm orientales, véritables improvisations instrumentales, jusqu’aux rumbas gitanes effrénées. Il sera précédé par le Samson Schmitt Quatuor, ensemble lorrain de jazz manouche mené par le fils du grand artiste Dorado Schmitt.
Le Trio Rosenberg, accompagné de jeunes invités de la Région, rendra quant à lui un hommage rythmé au maître du jazz manouche Django Reinhardt qui aurait fêté ses cent ans cette année. Stochelo Rosenberg, le guitariste soliste de cet ensemble de trois cousins en activité sur les scènes internationales depuis plus de vingt ans, a appris la musique en écoutant et reproduisant les disques de son modèle : « Oubliez Stochelo et tous les autres… Si vous voulez apprendre et comprendre le jazz manouche, commencez par Django, le meilleur guitariste qui ait jamais existé ». Même s’il se refuse à le reconnaitre, sa virtuosité et son swing le posent aujourd’hui comme un successeur incontestable du virtuose rom dans l’univers du jazz manouche.

Par Stéphanie Munier

Festival de Musiques Nomades, les 4 et 5 juin au Carreau, Forbach

Article paru dans Novo #8 (mai 2010)

novo_08_musiquesnomades